Galerie du Galion

Accueil > Art primitif africain > Masques > Masque Bambara

Masque Bambara

E-298

dimanche 13 mai 2012, par Emile Proust

Masque Bambara Komo Koun, Mali :
( Bambara Komo Kun mask, Mali )

Ce masque appartient à la société du komo. L’initiation aux secrets de cette société a lieu après la circoncision. Le komo élargit la connaissance de soi-même en l’étendant à la Connaissance en tant qu’entité ontologigue. Il traite de la conception même que les Bambara se font du savoir, parce qu’il procure l’idée de ce qu’est la connaissance. Il précise par exemple, que la connaissance est tantôt longue et tantôt courte.

Sur ce type de masque, on a jeté de la terre et versé du sang de poulet, de la bouillie de mil, des oeufs, de la salive, et toutes autres offrandes liquides permettant d’activer les forces contenues dans l’objet et les transmettre. La société du Komo doit être forte : elle joue un rôle de police et de justice au sein de la société Bambara.

Pour les initiés, le Komo est une protection contre la maladie et la sorcellerie. Il est efficace aussi lors des séances de divination.

Les réunions de la société du Komo prennent souvent la forme d’une sortie de masques sur fond sonore de percussions, de flûtes, de trombes… La musique joue ici un rôle important et dans le même temps, les danseurs prononcent des paroles retranscrites aux spectateurs par l’intermédiaire des griots.
Portant d’énormes costumes, les danseurs se livrent à toutes sortes d’acrobaties, crachant du feu, chargeant la foule….
La procédure initiatique est violente et les novices sont soumis à des épreuves physiques et morales très dures.

Koun signifie fauve et le masque casque porte une longue gueule qui pourrait être attribuée au chien ou au crocodile. Une succession de ronde-bosse sur l’axe médian de la face figure le dos du crocodile. Le sommet est pourvu de deux longues cornes d’antilope, seul signe positif sur cet objet.

Provenance : collection de particulier, qui a découvert ce masque dans une poterie en provenance du Mali. Ancienneté : début XXe siècle.


1200,00 €

Portfolio